Mes débuts dans Maskinongé



21 octobre 2020
Écrit par :

Le Blogue touristique de Maski

Le dernier déménagement que j’ai vécu m’a amenée ici, à Louiseville, dans la belle région de la Mauricie. À la base, il n’était pas tout à fait prévu, ce déménagement. Jusqu’à tout récemment, je vivais encore à Richelieu, en Montérégie. Un peu avant, la vie m’avait amenée à m’établir au centre-ville de Montréal, pendant trois ans, pour mes études en technique de tourisme. Mais au départ, j’ai passé mon enfance à la campagne, à Saint-Mathieu-de-Beloeil, qui est également située en Montérégie. Dans cette ville, il y a deux rues principales, suivies de quelques autres petits chemins qui les relient et un unique dépanneur. Moi, j’habitais dans le coin campagne de l’autoroute 20, et non du côté banlieue.

Bref, je me suis promenée et j’ai connu de nombreux environnements très différents les uns des autres.

Je suis arrivée ici, en pleine pandémie avec mes deux chats, mes valises et mes meubles. Pourquoi? Pour avoir le plaisir de travailler dans mon domaine d’études. Eh oui, on m’a offert un poste d’agente de développement au Bureau d’information touristique. Une nouvelle aventure s’offrait à moi! Après ces quelques semaines, je me rends compte que même si j’ai habité dans des endroits différents, je ne connais pas vraiment les entreprises touristiques et locales de ces coins de pays. Évidemment, à l’exception des plus populaires connues de tout le monde.

Ce nouveau job m’a fait voir ma terre d’accueil avec un œil nouveau. Je peux dire que je connais bien la Mauricie, mais particulièrement tous les trésors de la MRC de Maskinongé.

Mes débuts dans Maskinongé

J’ai réalisé que lorsqu’on prend la peine de s’informer au sujet des artisans, des entreprises de tous genres, des épiceries fines et locales ou même directement chez le producteur, on prend conscience que notre territoire est plus riche que l’on pensait. Je me suis donc donné comme objectif, depuis mon déménagement, de visiter autour de cinq entreprises, attraits ou restaurants différents par mois. Résultat? Même avec mes trois années vécues à Montréal, j’en connais déjà plus sur la MRC de Maskinongé, alors que j’y suis déménagé il y a quelques mois seulement.

Mon expérience n’est pas encore finie ici, mais je sais maintenant qu’avant de voyager à un endroit ou d’y emménager, je pourrai faire quelques recherches ou arrêter voir une conseillère touristique dans un bureau d’information touristique de la région pour me renseigner.

Il me reste encore tant de choses à découvrir ici! Par exemple, en raison de la situation actuelle, je n’aurai pas eu la chance d’assister au Festival de la galette de sarrasin de Louiseville qui a lieu habituellement au début d’octobre, mais je pourrai toujours me reprendre l’an prochain.

Jessie de l’équipe de Tourisme Maskinongé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire