Yamachiche



26 mai 2020
Écrit par :

Fière de ses racines...

Lorsqu’on s’intéresse à Yamachiche, on découvre rapidement que l’histoire habite intrinsèquement les Yamachichois et les Yamachichoises. La municipalité a effectivement une histoire des plus riches.

D’abord, il faut savoir que Yamachiche est le premier chemin piétonnier qu'empruntaient les Algonquins à une époque où ils l'appellaient Wabmachis, ou Ouamachiche.  On dénombre d'ailleurs 17 façons différentes d'écrire Yamachiche, puisque cette dénomination est tirée d'une langue non écrite que les colonisateurs transcrivaient par le son qu'ils croyaient entendre des premières nations. L’histoire moderne de Yamachiche remonte au XVIIième siècle alors qu’en 1653, le fief de Grosbois fut concédé à Pierre Boucher, gouverneur de Trois-Rivières, en bordure du Lac Saint-Pierre. Une dizaine de familles de premiers colons s’y sont établis au tout début des années 1700. C’est la chasse à l’orignal qui les attirait  alors sur le territoire.

Dans la langue des Cris, dialecte Algonquin, Yamachiche signifie boue au fond de l'eau ou encore rivière vaseuse, faisant référence à la consistance argileuse du sol. C’est cette terre argileuse qui permit l’exploitation d’une importante industrie de poterie et de briquerie à l’époque. On dénombrait 6 poteries à ciel ouvert. Les potiers qui y travaillaient avaient fui la rébellion de St-Denis sur Richelieu pour venir s'établir à Yamachiche. Les briques, qui y étaient fabriquées, ont d’ailleurs servi à la construction des fameuses maisons en briques rouges qui sont bâties en enfilade dans le cœur du village. Ce site patrimonial, de douze bâtiments résidentiels construits dans la seconde moitié du 19e siècle, caractérise le noyau villageois face à l’église et au presbytère. Ces maisons étaient à l’origine des résidences réservées aux notables de Yamachiche.

Aujourd’hui, il est possible d’admirer l’intérieur de ces jolies maisons historiques grâce, entre autres, à la Bezotte café de village, qui met en valeur l’une d’entre elles depuis mai 2018. La bâtisse est reconnue par les Yamachichois et le Yamachichoises comme étant l’ancienne résidence du Docteur Lamy, dernier médecin à avoir exercé des soins médicaux à son domicile.

Lire la version intégrale du texte
Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé

À propos de Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé

Le Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé est la porte d'entrée de tous les jeunes adultes âgés de 16 à 35 ans pour des services personnalisés d'aide à la recherche d'emploi, d'orientation scolaire et professionnelle, de sensibilisation à l'entrepreneuriat et de développement de projets.

Les services du Carrefour sont offerts aux résidants de : Louiseville, Saint-Alexis-des-Monts, Saint-Barnabé, Saint-Paulin, Saint-Édouard-de-Maskinongé, Maskinongé, Saint-Justin, Saint-Léon-le-Grand, Saint-Sévère, Sainte-Angèle-de-Prémont, Sainte-Ursule et Yamachiche.

Tous les articles

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire