Élections municipales : les enjeux dont on parle moins



10 octobre 2017
Écrit par :

Vous sentez-vous interpellés par les élections municipales québécoises? Elles font moins de bruit qu’au provincial ou au fédéral et, pourtant… Pourtant, c’est le palier gouvernemental qui est le plus proche du citoyen. D’où son statut de « gouvernement de proximité ».

Dans ce blogue, j’aimerais parler de l’importance d’aborder haut et fort les enjeux de développement durable durant la campagne électorale actuelle. Parce qu’on en entend peu parler et parce que les enjeux de développement durable sont à la fois économiques, sociaux et environnementaux. Un exemple : actuellement, à La Tuque, 10 % du budget municipal (enjeu économique) est attribué à la gestion des matières résiduelles (enjeu environnemental). C'est énorme et c’est payé par qui… le citoyen (enjeu social)!

Récemment, le Conseil régional de l’environnement Mauricie a réalisé un sondage sur les enjeux et préoccupations environnementales d’intervenants de la région. (Ok, on parle de préoccupations environnementales, mais les enjeux qui ressortent du sondage sont clairement liés au développement durable). L’objectif de la démarche : informer les candidats(es) aux élections municipales 2017 et les inviter à partager auprès des électeurs leur vision et leurs engagements. « L’analyse des résultats du sondage permet de constater différentes tendances, notamment la récurrence d’enjeux en lien avec la gestion des matières résiduelles (compostage, déchets sauvages, réduction à la source, etc.) et la gestion de l’eau (protection des sources d’eau potable, rôle de la réglementation, etc.). En termes de pistes d’action, les répondants accordent beaucoup d’importance au rôle des instances municipales à travers la réglementation ou la mise en place de projets novateurs. »1  Par rapport à la MRC de Maskinongé, je vous invite à consulter le Bilan environnemental de la MRC de Maskinongé publié très récemment sur le site de la SADC de la MRC de Maskinongé. Ce bilan montre que les enjeux de la MRC et les résultats du sondage sont intimement liés.

Bref, il reste moins d’un mois avant le jour « J » où les électeurs seront appelés aux urnes. Je souhaite sincèrement que les candidats de la MRC de Maskinongé et de la Mauricie prendront le temps de nous partager leur vision et leurs engagements sur les enjeux environnementaux et, plus largement, de développement durable. N’oubliez pas, chers électeurs, que vous avez également un rôle à jouer, et notamment :

  • Informez-vous sur la vision et les projets des candidats;
  • Posez des questions si vous avez des préoccupations;
  • Allez voter. C’est important!

1 Tiré du document : « EN ROUTE VERS LES ÉLECTIONS MUNICIPALES 2017 Enjeux et préoccupations environnementales en Mauricie » du Conseil régional de l’environnement Mauricie, automne 2017.

Marie-Pier Bédard

À propos de Marie-Pier Bédard

Marie-Pier Bédard travaille à la SADC de la MRC de Maskinongé depuis 2010. Elle détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en gestion de l'environnement. Comme conseillère en développement local et durable à la SADC, elle travaille à la sensibilisation au développement durable des élus municipaux, des entrepreneurs et de la collectivité en général. Son travail se divise en deux volets. D’une part, Marie-Pier œuvre comme agente de développement local et contribue ainsi à dynamiser la MRC de Maskinongé, milieu pour lequel elle a un attachement profond. D’autre part, elle s’occupe des dossiers entourant l’accompagnement des entreprises en développement durable. Elle siège également sur le comité de développement durable de la MRC de Maskinongé, ainsi que sur le conseil d’administration de la Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire