Jetez-vous vos profits?



6 mars 2017
Écrit par :

Combien vous coûte vos matières résiduelles, leur gestion? Avez-vous déjà réfléchi au contenu de vos poubelles? Qu’est-ce qu’on y retrouve? Des trésors ou le contraire?

Je suis sérieuse là! Vous allez voir : attendez que vos poubelles débordent, mettez-vous des gants, un pince-nez au besoin et étalez tout ce beau contenu sur le sol. Observez. Observez encore. Que voyez-vous? Des déchets? Eh bien il est là le problème! Faut voir au-delà, changer notre façon de voir ces matières. En réalité, vos poubelles regorgent de matières premières et ces matières, elles ont un potentiel économique! En ce sens, oui vous jetez une partie de vos profits.

Je pense que je ne vous apprendrai rien dans les déclarations qui suivent :

  • Nous, consommateurs et entrepreneurs, consommons comme s’il y avait des matières premières à l’infini sur la planète;
  • Il n’en est rien; le jour du dépassement en 2015 était le 20 août. À cette date, l’humanité a épuisé le budget écologique annuel de la planète. Ce n’est pas une blague, c’est un bilan comptable;
  • Nous vivons dans une culture du consommer-jeter;
  • Peu importe de quoi sont faits les produits à usage unique, l’énergie utilisée pour la fabrication et le transport ainsi que la pollution générée par la suite auraient facilement pu être évitées.

Heureusement, de plus en plus de « chercheurs d’opportunités » découvrent actuellement le potentiel économique des déchets! Cellulaires récupérés, résidus de construction ou de rénovation, déchets de table et j’en passe! Dans tous les secteurs et pour à peu près toutes les matières, quand on change son regard et qu’on regarde la matière première derrière le déchet, une économie potentielle surgit. Et ça s’appelle de l’innovation!

Alors là vous me dites : oui c’est bien beau tout ça, mais moi je n’ai pas le temps de mettre des gants et un pince-nez pour observer le contenu de mes poubelles. Évidemment je comprends! Heureusement, différentes options s’offrent à vous! L’option la plus prometteuse selon moi serait de faire affaire avec un spécialiste qui vous aidera d’abord à optimiser la gestion de vos matières résiduelles et notamment :

  • Évaluera vos procédés de fabrication pour voir s’ils sont optimaux en ce sens qu’ils minimisent au maximum la perte de matière première;
  • Évaluera si certains matériaux destinés à l’enfouissement ou à la récupération peuvent être réutilisés;
  • Évaluera si certaines matières dans vos poubelles pourraient être revendues ou valorisées et ainsi vous faire sauver des coûts énergétiques.

Poubelle

Vous voyez, les potentiels sont immenses. Et même s’il paraît curieux de se questionner sur le contenu de nos poubelles et leur potentiel économique, la société est rendue là. C’est une opportunité à saisir. Reste à savoir si vous oserez le faire!

Marie-Pier Bédard

À propos de Marie-Pier Bédard

Marie-Pier Bédard travaille à la SADC de la MRC de Maskinongé depuis 2010. Elle détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en gestion de l'environnement. Comme conseillère en développement local et durable à la SADC, elle travaille à la sensibilisation au développement durable des élus municipaux, des entrepreneurs et de la collectivité en général. Son travail se divise en deux volets. D’une part, Marie-Pier œuvre comme agente de développement local et contribue ainsi à dynamiser la MRC de Maskinongé, milieu pour lequel elle a un attachement profond. D’autre part, elle s’occupe des dossiers entourant l’accompagnement des entreprises en développement durable. Elle siège également sur le comité de développement durable de la MRC de Maskinongé, ainsi que sur le conseil d’administration de la Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre.

Tous les articles

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire