Marie, le petit colibri



9 janvier 2017
Écrit par :

Bonjour!

Je m’appelle Marie-Pier Bédard, 33 ans, toutes mes dents... Depuis un peu plus de 6 ans, je roule ma boss dans le vaste monde du développement durable. Depuis que j’ai quitté les bancs d’école donc, je travaille fièrement comme conseillère en développement durable à la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) de la MRC de Maskinongé.

Qu’est-ce qu’on fait à la SADC? On développe notre collectivité. Comment on le fait? En intervenant particulièrement au niveau du financement d’entreprises, du service-conseil aux entrepreneurs (mentorat, finances, développement durable, etc.), du soutien à la jeunesse et, finalement, au niveau du développement local et durable. J’ai le bonheur de travailler, au quotidien, avec une merveilleuse équipe qui est engagée envers le développement durable de la MRC de Maskinongé. Et moi dans cette belle équipe, je suis conseillère en développement durable (ci-après DD). Je travaille autant sur des projets de développement local que sur le service-conseil d’entreprises en DD.

Qu’est-ce que c’est le DD? Je commencerais par dire que ce n’est pas du pelletage de nuage et que ce n’est PAS UNE MODE (j’entends souvent ça). Le DD est là pour rester et je suis même certaine d’avoir un job dans ce domaine pour de nombreuses années encore! Le DD c’est un concept qui dit : oui, il faut développer, il faut construire, il faut produire, mais il faut le faire en ayant conscience que nos gestes ont un impact direct sur notre environnement physique et social. En bref, on doit continuer à développer en tentant de réduire au maximum nos impacts négatifs sur l’environnement et en tentant au maximum d’avoir un impact positif sur les personnes qui nous entourent, dépendamment du contexte. Pourquoi? Parce que nous sommes à un point tournant par rapport au réchauffement de notre climat. Le constat est établi : le monde se réchauffe à une vitesse « grand V » en raison de l’activité humaine.

Les gouvernements légifèrent sur la question, des journaux en parlent, des bulletins d’informations font des reportages sur la question, des émissions y sont consacrés, etc. Que ce soit le DD, les changements climatiques, la bourse du carbone, l’efficacité énergétique, l’épuisement des ressources, ou autres, ces sujets sont maintenant omniprésents dans notre quotidien. Alors, on fait quoi? On joue à l’autruche et on se cache la tête dans le sable? Ou on se transforme en colibri (voir légende du petit colibri) et on fait notre part? Moi, j’ai choisi la deuxième option, et je travaille depuis 6 ans à faire du monde qui m’entoure « une gang » de colibris.

C’est donc dans cette optique que je rédigerai des textes sur divers sujets en lien avec le DD. Parce que c’est ma passion et parce que je me fais un devoir de vous la transmettre et de vous informer. Si vous avez des idées de sujets que vous aimeriez que j’approfondisse ou des questions qui vous viennent à la lecture de mes articles, n’hésitez pas à m’écrire!

Colibri

LA LÉGENDE DU COLIBRI

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.

Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu! »

Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »

 

Marie-Pier Bédard

À propos de Marie-Pier Bédard

Marie-Pier Bédard travaille à la SADC de la MRC de Maskinongé depuis 2010. Elle détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en gestion de l'environnement. Comme conseillère en développement local et durable à la SADC, elle travaille à la sensibilisation au développement durable des élus municipaux, des entrepreneurs et de la collectivité en général. Son travail se divise en deux volets. D’une part, Marie-Pier œuvre comme agente de développement local et contribue ainsi à dynamiser la MRC de Maskinongé, milieu pour lequel elle a un attachement profond. D’autre part, elle s’occupe des dossiers entourant l’accompagnement des entreprises en développement durable. Elle siège également sur le comité de développement durable de la MRC de Maskinongé, ainsi que sur le conseil d’administration de la Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre.

Tous les articles

2 réponses

  1. Merci Marie-Pier de nous informer et de nous guider sur ce chemin si important qu'est le développement durable. C'est avec autant de passion que tu prends à les partager, que je lirai tes articles à venir... Au plaisir de te lire petit colibri! :-)
    • C'est un devoir de colibri mais aussi un privilège de pouvoir partager ma passion sur Maski Québec :)

Ajouter un commentaire