Ces petites sorties qui font du bien



29 janvier 2019
Écrit par :

J’avais le goût de suivre le conseil de ma collègue, Pascale Plante, qui nous a invités, dans son dernier article, à essayer de lâcher prise en 2019, de prendre soin de nous. J’avais le goût de répondre à son appel, car je suis au nombre de ceux (et de celles) qui ont de la difficulté à se concentrer sur le moment présent, sur le laisser-aller et sur son bonheur en premier. Difficile, parfois, de savoir ce qui est mieux pour nous, n’est-ce pas? On s’en fait tellement avec certaines choses qui ne sont pas si importantes que ça, en réalité.

Mais j’ai mes petits trucs, et je vous les partage. En espérant qu’ils seront utiles pour toi aussi, Pascale! Je pense que le samedi est la journée idéale pour pratiquer une certaine forme d’abandon. Je ne parle pas de tout abandonner, mais seulement de se dire que certaines tâches peuvent attendre au lendemain, par exemple. On se lève un peu plus tard qu’à l’habitude et on appelle une amie pour aller déjeuner au restaurant du village d’à côté. On s’assoit devant une assiette remplie d’œufs, de bacon et de rôties au beurre, puis on en profite pour jaser avec celle avec qui on n’a pas discuté depuis longtemps. Réconfortant, autant pour soi que pour l’amie!

Une autre fois, ça peut être seulement un arrêt d’une demi-heure pendant la folle journée des courses du dimanche. J’adore aller siroter un bon café latté tout près de chez moi et prendre des nouvelles de la gentille propriétaire. Ça me donne quelques minutes pour souffler un peu… Et je repars dans mon train-train quotidien un peu moins stressée.

Si le cœur m’en dit, je prends une marche avec mon chien dans les rues du village en regardant les belles maisons du voisinage. Et je sais pertinemment que ma propre maison aurait besoin d’un bon coup d’aspirateur, justement en raison de ma compagne canine qui est absolument charmante, mais tellement trop poilue. C’est là que j’essaie de ramener mon cerveau à la situation présente sans le laisser vagabonder vers les obligations qui m’attendent… Je n’ai pas à m’inquiéter, le poil du chien ne se sauvera pas! Il m’attend bien sagement sur le plancher : pas de raison de me dépêcher!

Souvent, j’aime me rendre à la bibliothèque ou à la librairie pour me choisir un bon roman, même si je sais que je n’ai pas beaucoup de temps pour lire. Je sillonne les rayons à la recherche d’une histoire palpitante à me mettre sous les yeux. J’aime lire, alors je m’assure d’avoir l’outil de prédilection (le livre, justement) à disposition pour que, lorsque j’en aurai envie, je puisse m’installer confortablement pour m’adonner à cet agréable passe-temps.

C’est ce genre de petites sorties, pas compliquées du tout, qui ne coûtent pas cher, qui prennent peu de temps, mais qui font tellement de bien. Un déjeuner, un café, une marche, un livre… et on sent déjà qu’on se dirige vers une journée de bonheur.

Jennifer St-Yves-Lambert

À propos de Jennifer St-Yves-Lambert

Jennifer St-Yves-Lambert travaille à la MRC de Maskinongé en tant qu’agente de développement culturel et touristique. Elle participe à la réalisation d’initiatives culturelles dont la MRC de Maskinongé est collaboratrice ou promotrice, pour le développement du milieu. Détentrice d’un baccalauréat en études françaises et d’une maîtrise en lettres, elle est une amoureuse de la culture québécoise et de son territoire natal. Sa mission : contribuer au rayonnement des artistes et artisans de Maskinongé qui façonnent, par leur créativité inspirante, notre culture unique.

Tous les articles

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire