Croquer dans l’automne



21 septembre 2017
Écrit par :

Croquer à pleine bouche dans une pomme juteuse en entendant le son familier de la pelure qui éclate sous la dent; humer le parfum épicé du mijoté de porc à la bière qui frétille sur la cuisinière; observer, assise sur sa galerie, les feuilles multicolores venir mourir tranquillement sur le parterre encore bien vert; apprécier la douceur de la veste de laine à carreaux rouges et noirs qui réchauffe les épaules.  Voilà les avantages à vivre l’automne et à profiter de cette saison qui a beaucoup de charme.

L’automne est souvent associé au cocooning. On se prépare tranquillement pour l’hiver, on range les meubles de patio et on ferme la piscine, on vérifie si on aura assez de bois de chauffage pour la saison froide, on fait nos cannages et nos sauces à spaghetti avec les récoltes de l’été, on rentre les pieds dans nos pantoufles réconfortantes et on recommence à écouter nos séries préférées à la télévision.

Sauce à spaghetti

Mais il ne faut pas oublier qu’il y a encore plein de raisons de sortir de chez nous pendant cette magnifique saison colorée, et qu’on ne doit pas passer à côté d’activités géniales. Ce n’est pas encore le temps d’hiberner, les amis! Je dirais plutôt que l’heure est à la fête!

On célèbre la saison des moissons de toutes sortes de manière dans Maskinongé. C’est l’abondance des récoltes et on en profite. À Saint-Justin, la fin de semaine dernière, il y a eu la Fête des Moissons où plusieurs exposants étaient présents pour mettre leurs produits en valeur. On a également vu des voitures anciennes et des démonstrations de métiers traditionnels. On en a eu plein la vue!

Artisan de raquettes

Les 23 et 24 septembre prochains, il y aura la première édition de HangARTS publics, une activité de portes ouvertes sur les ateliers d’artistes et d’artisans de la MRC de Maskinongé. Ce sera l’occasion de jaser avec les artistes, de leur poser des questions, de découvrir leurs secrets et de se procurer des œuvres d’art ou des pièces d’artisanat.

À Louiseville, c’est le retour du Festival de la galette de sarrasin. Il s’agit d’un incontournable de l’automne, et j’aime m’y rendre pour manger une fameuse galette de sarrasin avec beaucoup de beurre et de la mélasse! Miam! Et pourquoi pas un petit caribou, avec ça? La programmation de spectacles est très diversifiée et plaira à beaucoup de gens! Du 29 septembre au 8 octobre.

Deuxième année pour l’événement gourmand Bon appétit Maski. Cinq restaurants de la région offrent des menus de style table d’hôte 3 services à un prix alléchant de seulement 29$. C’est tellement une belle façon de célébrer nos producteurs d’ici qui sont en vedette dans les plats concoctés par nos chefs et restaurateurs. Réservez votre table pour profiter de cette aubaine et faire de délicieuses découvertes, les 27 et 28 octobre ainsi que les 3 et 4 novembre.

L’automne est également la saison des vendanges, alors il ne faut pas passer à côté de cette période de l’année bien importante pour nos vignerons. Il y a trois magnifiques vignobles à visiter dans notre coin de pays : le Vignoble et Domaine Beauchemin à Yamachiche, qui a fait son ouverture officielle en août, le Domaine & Vins Gélinas à Saint-Sévère, qui est bien connu pour son Cavalier du Versant ainsi que le Vignoble Prémont à Sainte-Angèle-de-Prémont. Je vous invite à vous y rendre pour vous procurer de bonnes bouteilles de vins locaux. En fait, saviez-vous que c’est dans Maskinongé qu’on retrouve le plus de vignobles en Mauricie? Soyons-en fiers, et encourageons ces gens passionnés! Tiens… je crois que c’est ce que je vais faire ce week-end après ma tournée de HangARTS publics… je vais me verser un bon verre de rouge et m’installer dans ma doudou!

Jennifer St-Yves-Lambert au vignoble

Jennifer St-Yves-Lambert

À propos de Jennifer St-Yves-Lambert

Jennifer St-Yves-Lambert travaille à la MRC de Maskinongé en tant qu’agente de développement culturel et touristique. Elle participe à la réalisation d’initiatives culturelles dont la MRC de Maskinongé est collaboratrice ou promotrice, pour le développement du milieu. Détentrice d’un baccalauréat en études françaises et d’une maîtrise en lettres, elle est une amoureuse de la culture québécoise et de son territoire natal. Sa mission : contribuer au rayonnement des artistes et artisans de Maskinongé qui façonnent, par leur créativité inspirante, notre culture unique.

Tous les articles

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire