Hommage au personnel du CHSLD Avellin-Dalcourt



15 mars 2017
Écrit par :

Comme vous le savez, un tsunami est passé dans ma vie, le vent est tombé, un nouveau jour s’est levé sur des écueils laissés par la tempête. Il faut maintenant se relever, récupérer et reconstruire avec ces nouveaux défis.

La vie reprend son cours sous un ciel différent, un terrain un peu plus instable, mais il faut reconstruire sous le bon angle pour solidifier les bases de cette nouvelle vie, c’est-à-dire, vivre l’absence de l’autre dans la présence. Les habitudes changent, les va-et-vient ne sont plus les mêmes.

Maintenant, pour voir mon conjoint, je dois passer par l’aile prothétique du CHSLD. Il ne sait plus qui je suis, mais ses yeux s’illuminent lorsqu’il me voit arriver, il est content et me le dit, il me fait des câlins, et des fois, il me dit tout doucement « je t’aime »! Je prends ces petits bonheurs, les ramassent et les portent dans mon cœur pour continuer.

Janyse L. Pichette et son mari

Ici débute le but de mon propos :

Si ces rencontres heureuses sont possibles, c’est bien grâce au personnel du CHSLD, que ce soit le personnel soignant, les préposés ou de soutien... Chantal, Marc-André, Julie Chloé, Éric, Nicole, Christine, Maryse et tous les autres dont je ne connais pas les noms... Ce sont eux qui sont là jour et nuit pour prendre soin de nos personnes. Pas toujours facile de garder le sourire, l’empathie et offrir un milieu de vie à nos malades!

Ces gens font un travail extraordinaire et je prends la plume aujourd’hui pour leur rendre hommage et les remercier pour leur travail, qui est une mission.

Ma vie à moi n’est plus la même, mais c’est grâce à eux qu’elle reprend un sens. Quand je rentre à la maison, le soir, après être passé voir mon conjoint, je suis apaisée. Évidemment, mon amoureux me manque énormément, mais je ne suis pas inquiète pour lui, je le sais en sécurité, bien entouré, soigné et cela me permet d’apprivoiser cette nouvelle vie, sans trop angoisser et pouvoir refaire les forces pour le lendemain matin!

Je veux vous partager que lors de mes visites, quasi tous les jours, je rencontre du personnel souriant, attentionné, impliqué, dans des conditions pas toujours faciles, mais toujours avec le sourire et une belle délicatesse d’approche avec leurs patients, qui eux ne sont pas toujours patients. C’est la maladie d’Alzheimer!

Ma mère, elle, réside au 2ième étage du même CHSLD, et des jours, le midi, je rencontre un ou une préposée à l’aile prothétique et le soir, au 2ième étage, je croise la même personne qui fait un deuxième quart de travail, et c’est toujours avec le même sourire, le même professionnalisme.

Ma mère, contrairement à mon conjoint, son mal est physique, et elle a encore l’esprit très vif de son expérience de 93 ans! Elle n’a que des éloges pour ses « anges » comme elle les appelle. Elle n’a toujours que des bons mots pour tout le personnel, du personnel soignant au personnel de soutien. Ce sont eux sur le terrain qui avec leurs soins permettent d’avoir une vie… malgré la souffrance.

À ce personnel attentionné, s’ajoute évidemment « Sœur Lucille » confidente, réconfortante, aimable empathique, finalement une femme extraordinaire qui est l’amie de tous. Merci Sœur Lucille!

Et que dire des bénévoles qui sont là chaque jour pour aider, animer, prier, chanter et divertir, et mettre de la vie dans la vie de ces pensionnaires particuliers.

En mon nom, pour Gilles, pour Mado, merci pour votre travail, votre empathie, votre implication, la vie au CHSLD Avellin-Dalcourt ne serait pas la même sans vous. Merci!

Maintenant, j’ose croire que mes propos pourront se propager et changer la perception de ceux qui sont loin de vos services et ont une méconnaissance du travail de missionnaires que vous accomplissez.

Merci beaucoup!

Comme m’a appris et souhaité Cécile B. du 2ième étage : « COURAGE »

C’est : « AGIR AVEC LE CŒUR »

Et c’est ce que vous faites à chaque jour, Merci.

Sincèrement,

Janyse L. Pichette

Janyse L. Pichette

À propos de Janyse L. Pichette

Citoyenne de Sainte-Ursule, Janyse L. Pichette est directrice générale de la MRC de Maskinongé depuis 1995.

Tous les articles

4 réponses

  1. Félicitations pour l'hommage envers ton époux, ton compagnon de vie. Bravo au personnel dévoué et intentionné qui protège ton homme. J'admire ton courage. Je t'envoie tout ce qui a de meilleur en pensée. Bonne chance!
  2. Bonsoir ma chère Janyse, je suis vraiment renversée de voir avec quel courage tu vis cette période si difficile. Nous vous embrassons très fort toi, ton chum et ta mère. Sois certaine que j'aurai maintenant une pensée pour toi chaque soir pour que tu gardes la santé xx Nous vous aimons beaucoup xxx Marcel et Agathe
  3. Merci! A toi belle Jeannise, de si bien exprimer tout ce que les personnes qui passent par des moments difficiles avec un être cher et que celui-ci ou celle-ci se retrouve au bons soins de ce personnel attentionné .Lâche pas grande dame.... Marie-Claude....
  4. Merci ca fait très chaud au coeur xxxx

Ajouter un commentaire