Juliette la chienne vous raconte son escapade à « la Pointe du Bonheur »



10 mars 2017
Écrit par :

Pour une chienne comme moi le bonheur c’est de pouvoir courir dans de grands espaces et d’accompagner mes maîtres dans leurs sorties extérieures. Tout près de chez moi, il y a la Pointe-Yamachiche où il y a une multitude de choses à découvrir, voir, faire et à sentir!

J’ai découvert un chemin de terre, autrefois praticable en véhicule motorisé, qui mène jusqu’aux abords du lac Saint-Pierre en longeant la grande rivière Yamachiche jusqu’à son embouchure ensablée.

Une passerelle sur pilotis de 576 mètres a été aménagée pour permettre la visite des lieux sans me mouiller les pattes. Nous avons accès à deux points d’observation et à des panneaux d’interprétation.

Juliette à la Pointe-Yamachiche

On m’a dit que le site est bien connu des ornithologues et c’est vrai. J’en ai croisé plusieurs avec de grandes caméras. On y trouve les deux tiers des 300 espèces qui fréquentent régulièrement le Québec. Au moins une centaine d’espèces d’oiseaux y sont observées chaque année dont certaines à statut précaire. La Pointe-Yamachiche est aussi fréquentée l’automne par des chasseurs de sauvagine et l’hiver, par les amateurs de pêche sur la glace. J’ai justement vu les cabanes sorties de l’eau cette fin de semaine, car le temps était trop doux.

Il y en a pour tous les goûts! L’important, c’est de respecter tous ces usages et surtout de rester dans les sentiers. Ma maîtresse m’a montré à bien me comporter afin de préserver ce beau site reconnu comme « Réserve mondiale de la biosphère » de l’UNESCO.

Il faut y aller souvent, car à chacune des saisons on peut y faire des découvertes. À l’automne, le site accueille parfois les papillons monarques en migration… des milliers et des milliers de papillons enjolivent les branches des arbres. C’est vraiment magique! Au printemps, « des mariages d’oiseaux blancs » comme disent les enfants (oies blanches et les Bernaches du Canada) se font dans le ciel et sur les berges.

Pointe-Yamachiche

Je suis toujours triste de devoir partir, mais comme c’est à seulement deux minutes de chez moi, j’y vais très régulièrement. Je suis alors plus calme et détendue tout comme les autres membres de ma famille! Un pur moment de bonheur, voilà pourquoi nous surnommons cet endroit « la pointe du bonheur »! Allez y faire un tour! C’est accessible par la sortie 180 de l’autoroute 40. Un petit stationnement est aménagé tout près du viaduc. C’est à Yamachiche!

Juliette à la Pointe-Yamachiche

Juliette à la Pointe-Yamachiche

Juliette à la Pointe-Yamachiche

Julie Lemieux

À propos de Julie Lemieux

D’abord agente de développement local à la SADC de la MRC de Maskinongé pour ensuite devenir coordonnatrice du même département, Julie Lemieux a initié et coordonné plusieurs projets visant à améliorer la qualité de vie sur le territoire de la MRC de Maskinongé : revitalisation commerciale de Louiseville, mise en valeur du sarrasin, marché public et plusieurs autres projets visant le développement durable du territoire. Elle est maintenant directrice générale de la SADC et son mandat est de mettre à profit ses qualités de leader au profit de la collectivité.

Tous les articles

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire