Le tourisme électrique dans Maskinongé



20 février 2017
Écrit par :

Les véhicules électriques ont de plus en plus la cote auprès des automobilistes. Lentement, mais sûrement, le mouvement vers l’électrification des transports prend de l’ampleur au Québec, surtout que les citoyens sont davantage sensibilisés aux impacts de leurs choix sur l’environnement et sur les changements climatiques. Fait important à savoir, plus de la moitié des véhicules électriques canadiens sont vendus ici, au Québec.

En tant que propriétaire d’une voiture 100 % électrique, une Nissan Leaf, je suis privilégiée de vivre et de travailler dans la MRC de Maskinongé, car plusieurs bornes de recharge pour faire le plein en électricité sont disponibles sur le territoire. Je suis par le fait même consciente d’un enjeu majeur concernant les conducteurs de voitures de ce genre qui partent à la découverte d’un nouvel endroit : ils doivent être rassurés en sachant que la recharge est à leur disposition. Même que les propriétaires de voitures électriques choisissent souvent leur destination en fonction de cela. On pourrait appeler ce phénomène le tourisme électrique.

Embarquez donc avec moi à bord de ma Nissan Leaf : on va faire un tour du grand territoire de la MRC de Maskinongé pour s’arrêter où des bornes de recharge sont disponibles et visiter les attraits tout près. Qu’on arrive par l’autoroute 40 en direction Est ou Ouest, on a accès des deux côtés à des bornes de recharge rapides qui permettent de faire le plein d’électricité en une trentaine de minutes ainsi qu’à des bornes régulières (environ trois heures pour recharger une batterie vide). Elles sont situées à La Porte de la Mauricie (sortie 174 de l’autoroute 40) ainsi qu’à l’Aire de service de la Baie-de-Maskinongé. Lorsqu’on arrête pour recharger les batteries de la voiture, on en profite pour recharger les nôtres également. Un café, une soupe et un muffin, puis on est repartis! À la halte routière de Maskinongé, on prend le temps d’obtenir des renseignements sur la région au Bureau d’information touristique où l’on peut même se procurer un produit du terroir et une création d’un artisan.

Ma Nissan Leaf en recharge à la Porte de la Mauricie à Yamachiche.
Ma Nissan Leaf en recharge à la Porte de la Mauricie à Yamachiche.

À Louiseville, on s’arrête au centre-ville puisqu’il y a quatre bornes à la Caisse de l’Ouest de la Mauricie. Une visite de la superbe église Saint-Antoine-de-Padoue s’impose pour admirer les incroyables fresques ornant ce superbe lieu de culte. On peut vérifier si une exposition est en cours à la Maison du Commis-Voyageur : peut-être qu’on pourra découvrir l’œuvre d’un artiste ou d’un artisan du coin. On prend également le temps de manger dans l’un des excellents restos du centre-ville. Il y a du choix! Si on a le goût d’une poutine, le restaurant Le Pignon Rouge situé sur la 138 saura nous combler et si on a des courses à faire, on opte pour le Metro Plus Émery. Ces deux établissements sont équipés pour recevoir les véhicules électriques. On file ensuite vers le Nord du territoire, et on rencontre plusieurs sites intéressants dans des municipalités tout aussi agréables les unes que les autres, lesquelles feront l’objet d’autres chroniques plus tard. On se rend donc à Saint-Alexis-des-Monts où l’on peut s’arrêter au Bureau d’accueil touristique pour faire le plein d’électricité et d’information au pays de la truite mouchetée. Envie d’un séjour prolongé et d’activités en plein air? On peut dormir à l’Auberge du Lac-à-l’Eau-Claire où des bornes de recharge sont mises à la disposition des clients. Le lendemain matin, on reviendra sur nos pas pour se rendre au cœur de la MRC de Maskinongé où l’on fera un arrêt au Baluchon Éco-Villégiature à Saint-Paulin. On peut prendre un bon repas à l’Éco-café Au bout du monde, passer un après-midi relaxant au spa santé, faire une balade en calèche ou en raquettes et terminer par une visite à la boutique Maison ARTure. Bref, des activités pour tous les goûts se trouvent au Baluchon. Il y a tant à faire qu’on peut y passer la journée et séjourner là-bas. Pourquoi pas? Toujours à Saint-Paulin, au printemps, on réserve notre repas traditionnel sucré à l’érable à la cabane Les boisés d’Amélie.

Finalement, on monte encore un peu plus vers le Nord pour visiter le légendaire Saint-Élie-de-Caxton. On recharge la voiture au Bureau d’accueil touristique ou au Rond Coin, resto sympathique où l’on déguste un de leurs fameux grilled cheese. L’effervescence du petit village de Fred Pellerin n’est plus à démontrer. Mille et une découvertes nous y attendent, mais il ne faut pas manquer d’aller voir le Potier de St-Élie, le magasin général Chez Méo, le Garage de la Culture et la traverse de lutins. Après avoir été enchanté par tous ces divertissements, on redescend tranquillement vers le Sud pour faire un dernier arrêt dans un autre village pas très grand, mais oh combien dynamique! À Saint-Sévère, on fait le plein d’énergie renouvelable et de bon vin au Domaine & Vins Gélinas. On peut même y prendre un repas et demander aux propriétaires de nous expliquer le fonctionnement du vignoble. Vraiment intéressant! Comme on est très près des artisans de Passion Lavande et de Rien ne se perd, tout se crée, on visite le premier pour acheter une brume d’oreiller à la lavande et le second pour se procurer une tunique fabriquée localement et tellement originale.

Pour les électromobilistes qui veulent s’aventurer sur le territoire de la MRC de Maskinongé, il n’y a donc aucune inquiétude à avoir, vous pourrez recharger l’auto à des points stratégiques. Il y a plusieurs autres municipalités et entreprises dont je n’ai pas parlé ici, mais qui sont tout aussi intéressantes et très accessibles en raison de la forte présence de bornes de recharge dans les municipalités environnantes. D’autres seront assurément installées bientôt, car on est très accueillants, chez nous! Procurez-vous la carte touristique de la MRC de Maskinongé, les attraits y sont bien identifiés, et vous reconnaîtrez le logo des véhicules électriques partout où il y a ces précieuses bornes. Bienvenue dans Maskinongé, bienvenue chez nous, chers amis!

Jennifer St-Yves-Lambert

À propos de Jennifer St-Yves-Lambert

Jennifer St-Yves-Lambert travaille à la MRC de Maskinongé en tant qu’agente de développement culturel et touristique. Elle participe à la réalisation d’initiatives culturelles dont la MRC de Maskinongé est collaboratrice ou promotrice, pour le développement du milieu. Détentrice d’un baccalauréat en études françaises et d’une maîtrise en lettres, elle est une amoureuse de la culture québécoise et de son territoire natal. Sa mission : contribuer au rayonnement des artistes et artisans de Maskinongé qui façonnent, par leur créativité inspirante, notre culture unique.

Tous les articles

1 réponse

  1. Louise Fortin
    BRAVO! INCROYABLE! Bientôt ma famille et moi ferons une Fortinerie (rassemblement) chez mon cousin. J'habite maintenant Saint-Étienne-des-Grès et j'avoue que tu viens de m'aider grandement pour l'organisation de cette belle fête. J'AVOUE, je commence à peine à m'orienter dans votre immense territoire. Merci encore! Louise ;)

Ajouter un commentaire