Mes petits bonheurs d’enfance et la « P’tite vache »



28 mars 2017
Écrit par :

Mon premier contact avec le territoire de la MRC de Maskinongé remonte à ma plus tendre enfance. J’ai mentionné dans mon précédent blogue que je suis originaire de Shawinigan. Lorsque j’avais 5 ou 6 ans (aux temps immémoriaux me dirait ma fille!) se déplacer de Shawinigan à Maskinongé c’était tout un périple… Un grand voyage vers la terre promise de la meilleure crème glacée à la ronde!

En effet, lorsque mon père voulait nous faire plaisir, à mes deux frères et moi, on partait pour un « voyage de char » à la recherche de notre butin : une crème glacée à la P’tite vache. C’est ainsi qu’on appelait chez nous cet établissement mythique qu’est la Caillette de Maskinongé.

La Caillette, MaskinongéPhoto : Page Facebook de la Caillette

Je me rappelle encore la vache incrustée dans le plancher en entrant dans l’établissement et surtout des têtes de vaches qui oscillaient de gauche à droite.  Dans ma tête d’enfant, je me demandais comment elles avaient pu monter là-haut les vaches…  Je les trouvais bien patientes de rester là toute la journée.

C’était un vrai régal pour les yeux de regarder partout dans le restaurant et dans le comptoir à crème glacée pour choisir notre gâterie parmi l’une des nombreuses variétés.  Pour ma mère c’était invariablement à la pistache et moi je préférais à l’orange ou au chocolat.  En repartant, on se ramenait toujours un sac de fromage tout frais, celui qui fait « quick quick » sous la dent.

Puis, les années ont passé et nous avons espacé nos visites à « la P’tite vache ». Elle est tranquillement tombée dans mes plus beaux souvenirs d’enfant, presque irréelle…

Vache à la Caillette, Maskinongé

Jusqu’à ce que des années plus tard, mon amie Line, qui demeure à Sainte-Ursule, m’offre d’aller faire un tour à la Caillette. Comme ce nom ne m’était pas familier (rappelez-vous de la P’tite vache), je n’en ai pas fait grand cas, juste heureuse de pouvoir déguster une bonne crème glacée. Imaginez ma tête éberluée lorsque j’ai réalisé devant quel restaurant je me trouvais en arrivant dans le stationnement! L’espace d’un instant j’ai rajeuni de plusieurs années (je ne vous dirai pas de combien tout de même!). Un peu plus et je me mettais à pleurer devant l’afflux de souvenirs qui remontaient à la surface de ma mémoire. Quelle émotion lorsque j’ai reconnu la vache incrustée dans le plancher et les belles demoiselles qui oscillaient encore sur le mur derrière le comptoir… La pauvre employée qui m’a servie ma crème glacée a dû me trouver bien émotive pour un simple cornet, moi qui avait la larme à l’œil! En plus, il était aussi bon que dans mes souvenirs…

Depuis, j’y suis retournée avec ma fille et y retournerai assurément avec le retour de la belle saison, bien contente que cette véritable institution soit toujours là pour nous offrir ses excellents produits et me ramener un peu de mon enfance des lointains temps immémoriaux… Quand y êtes-vous allé pour la dernière fois?

Isabelle Bordeleau

À propos de Isabelle Bordeleau

Isabelle Bordeleau travaille à la MRC de Maskinongé en tant qu'agente de développement du territoire. Ayant été directrice générale du Forum jeunesse Mauricie (FJM) pendant 12 ans, elle a collaboré à maintes reprises avec les acteurs du milieu, ainsi que plusieurs élus, notamment au Conseil d’administration de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Mauricie.

Tous les articles

11 réponses

  1. Nous nous demandions quand Caillette à été inaugurée, quelle année ?
    • Bonjour, la Caillette a été inaugurée en février 1951 par M. Rosaire St-Cyr. Vous pouvez trouver des photos d'archive et plus de détails ici : https://photojrad.shost.ca/photos-historiques/mauricie/maskinonge/maskinonge_p001.htm
  2. Moi je suis natif de Louiseville et bien sûr je connais la Caillette. Je me souviens aussi quand on y allait ma famille, on faisait un tour de petite voiture juste sur le côté du bâtiment. Le trajet était comme en « U » et, si je me souviens bien, au bout il y avait un gros orignal. J'ai emporté souvent mes enfants là quand j'ai eu mon chalet et lorsqu'on revenait à Montréal on devait toujours passer par Maskinongé chercher notre sac de fromage. Encore aujourd'hui, quand ma grande fille revient de Trois-Rivières, elle arrête nous prendre du fromage. Des beaux souvenirs.
  3. Que de souvenir en effet. Ma mère étant native de Saint-Justin, j'ai eu la chance d'y aller assez souvent pendant mon enfance. Mais encore mieux. Une fois rendu sur le marché du travail, j'y ai travaillé. Alors vous imaginez même pas l'effet que ça peut faire... :) Malheureusement, je n'y suis pas allé depuis plus d'une dizaine d'année maintenant. Mais cet article me dit que j'y amènerai mes enfants cet été. :)
  4. Un endroit mythique pour moi aussi ! J'y allais avec mes parents: on allait visiter le frère de ma mère qui demeurait en face (le chanceux !) et on allait manger une crème glacée. Tout ce que vous mentionnez allume en moi aussi de très bons souvenirs. Quand j'en ai la chance, je bifurque de l'autoroute et je vais y manger une poutine (la meilleure au monde en passant !). Je me promet bien d'y amener mes petits-enfants cet été. J'ai bien hâte de voir leur émerveillement ! Merci d'avoir écrit ce billet !
    • Je me promets également de refaire un "voyage de char" avec mes parents et ma fille cet été ! Merci de votre commentaire.
  5. Merci! J'adore votre article! En fait, c'est mon père, Anthony Delatri (caricaturiste), qui avait dessiné la toute première vache de La Caillette!
    • Merci de cette précision, ça rend l'endroit encore plus mythique avec un dessinateur de la trempe de votre père !
  6. Toute ma jeunesse mon père nous emmenait à la caillette, étant natif de Maskinongé... mais la dernière fois que j'ai été à la Caillette c'était en 1969... le temps a passé et je suis retournée chez vous en été 2016...Je suis retombée en enfance... Si tu savais comment j'ai pu vivre cet instant... je ne peux pas te l'expliquer, car ma vie a déroulé dans ma tête comme si je revenais sur terre... j'ai fait ma commande et été manger dans mon auto seule...! ( j'ai pleuré ) Je vais y retourner cette année, encore et encore...j'adore...! Merci d'être encore là au Québec ))))
    • Je comprends très bien votre sentiment pour l'avoir vécu moi-même ! Merci de votre commentaire :)

Ajouter un commentaire