La MRC de Maskinongé un territoire riche en innovation sociale!



6 février 2019
Écrit par :

L’innovation… un terme à la mode s’il en est un! Il est sur toutes les lèvres et utilisé à toutes les sauces. Pourtant ne vous en déplaise, nous en sommes gravement atteints dans la MRC de Maskinongé… Nous sommes atteints à un degré divers de plusieurs variantes de la maladie. Quant à moi, la forme la plus virulente qui nous assaille est l’innovation sociale. Mais qu’en est-il au juste de ce syndrome? La définition qui suit est de Madame Frances Westley, Ph. D., cofondatrice de Génération de l’innovation sociale et tirée du site Internet de la Fondation McConnel.

« Une innovation sociale est une initiative (un produit, un processus, un programme, une politique, un projet ou une plateforme) qui remet en question les routines, les flux de ressource ou de pouvoir et les croyances du système social plus vaste dans lequel elle est mise en œuvre, et qui réussit au fil du temps à les modifier. Lorsqu’elle est réussie, elle est durable, elle a un impact transformateur et il est possible d’en accroître l’ampleur.­»

Je ne suis pas médecin, mais plusieurs symptômes me laissent croire en la justesse de mon diagnostic. Pensons au projet de « Lab école » qui est en train de voir le jour à l’École St-Joseph de Maskinongé et qui a pour ambition de « réinventer l’école en rassemblant une expertise multidisciplinaire pour concevoir l’architecture des écoles de demain. » Projet ambitieux et forcément innovateur lorsqu’on assoit autour d’un même enjeu les citoyens, Pierre Thibault l’architecte, Ricardo Larrivée, le célèbre cuisinier et Pierre Lavoie, l’athlète derrière le Grand défi Pierre Lavoie et le concept des cubes d’énergie. Gageons que l’assemblée de cuisine qui s’est tenue le 6 février au centre communautaire a été riche en idée et concepts. Il n’y a pas que dans le réseau scolaire que la maladie se manifeste, la MRC de Maskinongé n’est-elle pas la première MRC au Québec à travailler à atteindre la carboneutralité d’ici 2023? Sous le leadership de la SADC de la MRC de Maskinongé plusieurs comités de travail ont été mis sur pieds. Ils regroupent des représentants municipaux, des entreprises agricoles et manufacturières ainsi que des citoyens engagés. D’ailleurs, ces derniers ont innové en organisant un premier « réparothon » à Saint-Étienne-des-Grès en octobre dernier. Cette activité permet aux citoyens de faire réparer leurs objets gratuitement grâce à des « patenteux » bénévoles. Avis aux intéressés, le prochain réparothon « Maski s’répare! », aura lieu le 9 mars prochain de 13h00 à 17h00 à La Bezotte de Yamachiche.
Réparothon - Saint-Étienne-des-Grès, octobre 2018
Réparothon - Saint-Étienne-des-Grès, octobre 2018
Photos : Page Facebook du Comité citoyen carboneutre de la MRC de Maskinongé Et tant qu’à innover... l’approche du projet maillage fait parler d’elle au-delà des frontières de la MRC. C’est connu, nous sommes aux prises avec de grands besoins en recrutement de main-d’œuvre et c’est en se concertant que nous avons développé une vision globale d’intervention pour travailler sur cet enjeu. En effet, un travailleur est avant tout un être humain qui a des besoins fondamentaux qui vont au-delà du travail. Pour être attractif, nous devons non seulement offrir des emplois de qualité mais également un milieu de vie agréable et offrant les services nécessaires à l’épanouissement de toute la famille. Ce sont donc les représentants d’Emploi-Québec, de la MRC, de la SADC, du Carrefour jeunesse-emploi, du Service d’accueil aux nouveaux arrivants, de Stratégie Carrière, de la Chambre de commerce et de la Corporation de développement communautaire qui travaillent ensemble à mettre en place les conditions gagnantes. On commence à voir les résultats de cette mobilisation avec l’établissement de 22 nouveaux arrivants depuis la dernière année, une banque curriculum vitae contenant plus de 200 candidatures ainsi que l’organisation ou la participation à une dizaine d’événements de promotion de la MRC. Et que dire du milieu communautaire qui se mobilise en vue de développer une vision commune et des actions concrètes afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens de la MRC? Rarement aura-t-on vu une telle mobilisation pour s’assurer d’utiliser judicieusement les leviers financiers qui seront bientôt à notre disposition. Ces quelques exemples témoignent fort bien de la fièvre de l’innovation sociale qui secoue notre MRC. J’y pense… On pourrait peut-être rajouter quelques mots à notre devise? « Une richesse infinie de trésors naturels… et d’innovation sociale! »
Isabelle Bordeleau

À propos de Isabelle Bordeleau

Isabelle Bordeleau travaille à la MRC de Maskinongé en tant qu'agente de développement du territoire. Ayant été directrice générale du Forum jeunesse Mauricie (FJM) pendant 12 ans, elle a collaboré à maintes reprises avec les acteurs du milieu, ainsi que plusieurs élus, notamment au Conseil d’administration de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Mauricie.

Tous les articles

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire