Triste anniversaire!



13 octobre 2017
Écrit par :

Aujourd’hui, je vis un triste anniversaire, cela fait un an que mon amoureux a quitté notre maison… pour une relocalisation à cause de la maladie d’Alzheimer.

Depuis, on a vécu de nombreuses péripéties, des périodes douloureuses et difficiles, pour en arriver un 7 décembre 2016 à un transfert du CHRTR au CHSLD Avellin-Dalcourt en trouvant que c’est une bonne nouvelle. Vous comprendrez que quand tu écris ces mots, « bonne nouvelle », c’est parce que les jours, les semaines et les mois précédents ont été plus que difficiles.

Dès ce placement, qui a permis de le stabiliser un peu et d'entrer dans une routine qui vient moins le perturber et comme j’ai déjà écrit, le personnel attentionné en a pris soin malgré sa maladie et ses soubresauts. Ici un merci particulier à ses anges gardiens Gabriel et Samuel qui le suivent, le soutiennent, l’aident dans son travail imaginaire et arrivent à calmer ses ardeurs (il est encore fort physiquement...!!!) Merci beaucoup.

De mon côté, je dois l'organiser, l'accompagner, l’assurer de ma présence. Même s'il ne me reconnaît pas, il est content de me voir, me sourit et cela me suffit pour continuer jour après jour. Pour moi, c’est vivre l’absence dans la présence, c’est la maladie d’Alzheimer…

La vie doit continuer de façon différente, avec des habitudes qui doivent s’adapter, un jour à la fois!

J’ai la chance d’avoir des amies qui se chargent de bousculer mes nouvelles habitudes et me faire sortir de la routine pour égayer des moments précieux en leur compagnie et ne pas me sentir coupable de changer les heures de visites quotidiennes au CHSLD.

Merci à ma famille sur qui je peux toujours m’appuyer, à ma mère de 94 ans qui a toujours une prière pour moi.

Merci à mes amies sacoches sur qui je peux toujours compter pour me proposer un resto, un cinéma, des visites… la fin de semaine de HangArts où j’ai fait des connaissances de gens talentueux, vu des œuvres magnifiques. Merci à Pascale et Jennifer (les filles de culture de la MRC de Maskinongé) d’avoir organisé une si belle activité et merci à Doris de m’y avoir accompagnée pour partager ces beaux moments.

Enfin, merci à Marie-Josée, Raymonde, Gisèle, Jocelyne et Doris d’être dans ma vie et de faire en sorte d’avoir une vie active et intéressante malgré la souffrance et la douleur de voir mon amoureux traverser les jours avec tant de difficulté.

La maladie d’Alzheimer n’est pas simple pour celui qui en est atteint et inacceptable pour ceux qui les accompagnent, un jour à la fois, sans espoir de retour.

Merci aussi à mon équipe de travail qui me soutient m’encourage et me donne de l’énergie. C’est ce qui fait que les jours sont si courts et que la vie déboule sans trop de blessures. Merci à mes patrons qui ont de l’empathie pour ce que je vis un jour à la fois!

Encore merci au personnel de l’Unité prothétique (UP) du centre Avellin-Dalcourt, à ses anges gardiens Gabriel et Samuel pour prendre soin de Gilles et me permettre de continuer à vivre en sachant mon amoureux en sécurité et sans remord de continuer à vivre… un jour à la fois!

Sincèrement,
Janyse

Janyse L. Pichette

À propos de Janyse L. Pichette

Citoyenne de Sainte-Ursule, Janyse L. Pichette est directrice générale de la MRC de Maskinongé depuis 1995.

Tous les articles

2 réponses

  1. On t'aime Janyse On pense à toi xxx
  2. Tout est dit, rien à ajouter sinon que tu es une aidante formidable pour Gilles et par ton témoignage un exemple pour ceux et celles qui ont à côtoyer cette terrifiante maladie.

Ajouter un commentaire