Une histoire d’amour…



12 janvier 2017
Écrit par :

Devant le constat, hors de notre contrôle, que Manu (ma fille) devait changer d’école à l’aube de sa quatrième année du primaire et après une rencontre au sommet mère-fille et Cocotte (une adorable chatte caractérielle qui déteste la Terre entière sauf Manu et moi), nous avons pris la décision présidentielle de prendre nos clics et nos claques, de quitter la douillette banlieue de la Rive-Sud de Montréal et de faire le saut vers le fond du rang, là ou le chum (le mien, pas le sien!) nous attendait… C’était il y a près de huit ans.

Marjolaine Cloutier : Déménagées dans la MRC de Maskinongé

Pas facile comme décision, Manu quittait ses amies, moi je devais laisser une équipe professionnelle du tonnerre, mes amis, ma famille, bref… ma vie et Cocotte? Ben Cocotte elle quittait rien du tout mais devrait dorénavant partager sa vie avec un adorable toutou Mauricien prénomée Galilée.

On se rappellera toujours de notre arrivée dans cette magnifique campagne (Saint-Justin, MRC de Maskinongé). On a mis beaucoup d’amour et de « jus de bras » à faire de cette coquette maison du fond du rang, un p’tit nid douillet. J’ai même vu un coyotte à ma fenêtre à la première douche à la maison! Il semblait me dire « t’as quitté le traffic fille, profite de cette belle vue, en l’occurrence moi! »

Et quelle joie de ne pas avoir à agencer de rideaux avec le décor? Pas de voisins. Donc, pas de rideaux… Le bonheur.

Mais, c’est une fois le coup de foudre passé, bien installées dans notre petit chez-nous, que la véritable histoire d’amour pu commencer et qu’elle continue de grandir de jour en jour.

C’est là que j’ai commencé à parcourir tes courbes voluptueuses, d’Est en Ouest et du Nord au Sud; tes dénivelés étagés, tes décors majestueux qui se succédaient au rythme de mes découvertes, tous plus beaux et uniques, aux odeurs et humeurs de lavande et de sarrasin. Cette nature abondante qui est tienne, mi rebelle, mi domptée, je la fis mienne.

Durant des mois, j’ai caressé tes chemins de campagne, apprivoisé tes jardins secrets et tes trésors connus et inconnus. Je me suis donnée comme mission citoyenne de te découvrir dans tes moindres détours, ce qui me permet de croire encore aujourd’hui que notre histroire d’amour n’est qu’à ses balbutiements. Engagée au CLD en 2011 puis à la MRC par la suite, j’ai la chance d’évoluer au cœur d'une équipe formidable et de rencontrer, tant par mon parcours professionnel que sur des bases personnelles, des gens exceptionnels provenant des quatre coins du territoire.

À travers cette tribune offerte par Maski.quebec, je m’efforcerais de te mettre en lumière, belle maskinongeoise, sous forme de rencontres humaines, de portraits de ton monde, de flashs de tes talents cachés ou de tes coins de merveille. De plus, grâce à mon non sens de l’orientation connu de tous, je me perds fréquemment sur tes chemins égarés et chacun de ces détours me donne l’occasion d’en découvrir davantage. Je ressens le vertige des mots, ne plus savoir comment énumérer ce qui s’allume devant mes yeux. Que ce soit un premier coup d’œil aux carrières de sable de Sainte-Angèle où je pensais voir apparaître à tout moment le petit prince de Saint-Exupéry accompagné de sa rose tant le décor est féérique, ou les eaux majestueuses de Sainte-Ursule qui semblent gober tous les soucis accumulés. Et que dire de petits coins magiques et des rencontres au fil du temps, Edy dans son Serenita, Martine et sa Maison La Tradition, Kevin et son Rond Coin. À coup de Baluchon, de Lac Blanc ou de Sacacomie, tous plus grands que nature. Mais stop! J’arrête ici cette mise en bouche.

Et tiens-toi le pour dit ma belle maskinongeoise, je continuerai d’explorer tes courbes au gré de mes promenades et comme je ne suis ni jalouse ni exclusive, j’inviterais tous et chacun à te découvrir avec moi.

Marjolaine Cloutier

À propos de Marjolaine Cloutier

Diplômée en création littéraire et multimédia, Marjolaine Cloutier a un riche éventail d’expériences tant au niveau communautaire que privé et s’investit à 200 % dans tout ce qu’elle entreprend. Elle est mordue et spécialiste des médias sociaux et travaille à la MRC de Maskinongé comme agente de communication. Elle se distingue par sa créativité, sa plume et sa polyvalence.

Tous les articles

2 réponses

  1. Aller gens du pays. La MRC de Maskinongé vous attend.
  2. C'est un éloge d'une telle grandeur et virtuosité, qu'il m'en coupe le souffle. Merci Marjolaine de mettre en mots ce que beaucoup d'entre nous ressentons comme résidants de la MRC de Maskinongé.

Ajouter un commentaire