Sylvie et Michel, ambassadeurs nature



31 janvier 2019
Écrit par :

Située près des grands centres et près de la nature, quelle chance nous avons de vivre dans la MRC de Maskinongé! Et cette proche nature nous rappelle à quel point nous sommes liés à notre environnement et combien nous avons des milieux naturels d’exception dans la MRC de Maskinongé.

Dans le présent article, j’aimerais vous parler de deux belles personnes amoureuses de leur coin de pays, qui ont décidé « d’adopter » un lieu écologique afin de le faire connaître davantage et de contribuer à sa protection. Ces ambassadeurs nature s’appellent respectivement Sylvie Lafrenière et Michel Bourassa. Ils ont adopté des lieux de la MRC qui ont été mis en valeur afin de maximiser leur potentiel écologique.

Sylvie Lafrenière

Notre ambassadrice nature Sylvie a décidé d’adopter la Pointe-à-Caron située à Louiseville. Ce site est situé à l’embouchure de la rivière du Loup qui se déverse dans le lac Saint-Pierre. Elle fait d’ailleurs partie du territoire de la Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre. Comme elle le mentionne dans une vidéo, c’est un lieu magnifique (vraiment magnifique) où elle se sent bien, un lieu paisible qui se situe à moins de 4 kilomètres du centre-ville de Louiseville. Aménagé depuis plusieurs années, c’est un site protégé pour la conservation des milieux humides et des habitats fauniques et floristiques. Si vous désirez de vous y rendre, vous y découvrirez un site d’observation exceptionnel du lac Saint-Pierre et de son abondante biodiversité. Il y a même une passerelle sur pilotis, la deuxième plus longue au Québec. Un souhait de Sylvie concernant la Pointe-à-Caron : que ce lieu soit respecté, connu et visité.

Pointe à Caron, LouisevilleCrédit photo : ZIP du Lac Saint-Pierre

Pointe à Caron, LouisevilleCrédit photo : ZIP du Lac Saint-Pierre

Michel Bourassa

Notre ambassadeur nature Michel a décidé d’adopter la Pointe-Yamachiche. Michel est natif de Yamachiche et il est passionné par l’observation d’oiseaux. Comme il le mentionne également dans une vidéo, il a découvert par ses voyages que la Pointe-Yamachiche est l’un des endroits au Québec où l’on retrouve la plus grande diversité d’espèces d’oiseaux. Pas besoin d’aller bien loin donc pour vivre sa passion! En effet, la Pointe-Yamachiche est régulièrement visitée par des ornithologues d’un peu partout au Québec puisqu’il y passe près de 200 espèces d’oiseaux différents annuellement! Elle est aussi fréquentée à l’automne par des chasseurs de sauvagine (comme des bernaches et des canards) et l’hiver, par les amateurs de pêche sur la glace. Ce site a d’ailleurs été désigné par le Fonds mondial pour la nature (WWF) et par Nature Québec comme un site d’importance pour la biodiversité. Il renferme également une variété d’écosystèmes : prairie humide, forêt mature, delta, etc. Comme à la Pointe-à-Caron, on y retrouve une passerelle sur pilotis de 576 mètres pour se promener, respirer et écouter cette nature abondante. C’est donc un autre site naturel d’exception, chez nous, dans la MRC de Maskinongé.

Pointe YamachicheCrédit photo : ZIP du Lac Saint-Pierre

Pointe YamachicheCrédit photo : ZIP du Lac Saint-Pierre

Merci Sylvie et Michel d’avoir adopté ces lieux magnifiques! Souhaitons que la Pointe-à-Caron et que la Pointe-Yamachiche demeurent préservées pour nous et les générations à venir.

Marie-Pier Bédard

À propos de Marie-Pier Bédard

Marie-Pier Bédard travaille à la SADC de la MRC de Maskinongé depuis 2010. Elle détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en gestion de l'environnement. Comme conseillère en développement local et durable à la SADC, elle travaille à la sensibilisation au développement durable des élus municipaux, des entrepreneurs et de la collectivité en général. Son travail se divise en deux volets. D’une part, Marie-Pier œuvre comme agente de développement local et contribue ainsi à dynamiser la MRC de Maskinongé, milieu pour lequel elle a un attachement profond. D’autre part, elle s’occupe des dossiers entourant l’accompagnement des entreprises en développement durable. Elle siège également sur le comité de développement durable de la MRC de Maskinongé, ainsi que sur le conseil d’administration de la Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre.

Tous les articles

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire