Ironman ou la passion, le courage et la persévérance d’un homme



31 août 2017
Écrit par :

*** L'Ironman est dans le langage commun du triathlon le nom donné à l'un des plus longs formats de la discipline. D'une distance totale de 226 kilomètres (140,6 milles), une compétition Ironman, « Homme de fer » en français, est une course multidisciplinaire consistant à enchaîner 3,8 kilomètres de natation, 180,2 kilomètres de cyclisme puis un marathon (course à pied de 42,195 kilomètres). Le tout doit être accompli en maximum 17 heures. ***

Êtes-vous comme moi essoufflée juste à lire la définition d’un Ironman? Ouf! Et bien ce défi incroyable, mon ami Pierre l’a relevé.

Je vous présente sir Ironman 2017 : Pierre P. Cloutier

Au-delà de la performance incroyable, du dépassement de soi, du défi gargantuesque que cela représente, je me suis intéressée à la motivation qui peut conduire à réaliser un rêve aussi fou que celui-ci et au parcours qui peut y amener. J’ai donc posé la question à Pierre.

Mais pourquoi un si grand défi?

C’est un homme imprégné d’humilité, les yeux dans l’eau et le cœur au poing qui m’a raconté son histoire.

« Au-delà de l’exploit, pour moi c’est avant tout un pardon. Demander à mon corps de me pardonner pour ce que je lui ai fait subir dans le passé, demander pardon aux gens à qui j’ai fait du mal… »

Voilà, le ton est donné à cette rencontre avec l’homme derrière l’exploit. Comme tous les grands athlètes, grands artistes ou grands politiciens de ce monde, Pierre transpire (sans mauvais jeu de mot) l’humilité.

D’ailleurs pour lui, les trois valeurs essentielles à la réalisation d’un tel exploit sont : l’humilité, le respect et l’engagement.

Pierre Cloutier, Ironman

Le changement de vie pour Pierre s’est amorcé il y a huit ans, à l’aube de la quarantaine, quand la vie lui a envoyé un message très clair : Ça passe ou ça casse. Ruiné, de jeunes enfants à charge, des problèmes d’alcool, bref, Pierre a choisi le chemin de la Vie avec un grand V.

Il accepte aujourd’hui avec générosité d’en parler afin d’être contagieux, de montrer à d’autres que c’est possible, un petit pas à la fois, en mordant dans la vie et en se fixant des objectifs réalistes. C’est l’urgence de vivre et un besoin profond de changement qui ont motivé Pierre à prendre le virage… de la vie.

« Des gens m’ont inspiré, comme Pierre Lavoie, ou mon coach Steeve Carpentier, à mon tour de transmettre… »

Après son Grand défi Défi Desjardins - Caisse de l’Ouest de la Mauricie, qui consistait à parcourir à relais, les 3 400 km qui séparent Key West en Floride de Louiseville en 10 jours, il lui fallait un nouveau rêve.

C’est le 20 août 2015, en lisant l’article ci-dessous que Pierre s’est tout bonnement dit : « Je serai un Ironman 2017. »

Steeve Carpentier et Pierre CloutierSteeve Carpentier et Pierre Cloutier

Pierre Cloutier : Article sur le Ironman dans La Presse

Voilà notre Ironman en herbe parti pour la gloire. Oui, il relèvera le défi. Appuyé par sa blonde et ses enfants, sa décision est prise : maintenant place au plan de match!

Deux petits détails cependant devront être réglés :

  1. Il ne sait pas nager (Ironman : 3,8 km de natation)
  2. De l’arthrose à la hanche l’empêche de courir (Ironman : 42,195 km de course)

Heureusement qu’il y a le vélo qui se porte bien. 😊

Qu’à cela ne tienne, travailleur acharné, il bénéficie aussi d’un horaire flexible à son travail, ce qui lui permet d’enfiler son maillot de bain et de commencer l’entraînement.

Pierre Cloutier à la nage

Une longueur de piscine à la fois…
Une foulée de course à la fois pour réapprivoiser son corps douloureux…

Et ne jamais abandonner!
Ne jamais abandonner!
Ne jamais abandonner!

Beaucoup plus que le temps de parcours ou le fil d’arrivée d’un défi extrême à relever comme celui de devenir Ironman, pour Pierre Cloutier, c’est le cheminement, le processus, la grande leçon de vie, la préparation derrière l’exploit qui sont exceptionnels.

Le fait de prendre les moyens, d’abattre les obstacles un à un, comme celui de ne pas savoir nager, sortir de sa zone de confort, de son apitoiement et surtout : Passer à l’ACTION.

Et la prochaine étape Pierre? Ton rêve est atteint alors…

« Retrouver une vie de couple et familiale plus équilibrée tout en continuant ce rythme de vie qui est devenu le mien. Et puis le Marathon des couleurs de Bécancour en octobre prochain et la possibilité de se qualifier pour… On verra bien. »

Ne jamais abandonner. Je suis Ironman 2017.Image collée dans sa garde-robe, sur son mur de bureau et insérée dans son portefeuille. Ça c’est de la visualisation!

Merci IronPierre d’être l’homme que tu es et que tes rêves se poursuivent jusqu’à la nuit des temps.

Pierre Cloutier, Ironman

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire