ODE AU CAMPING… ou l’art de décrocher



31 août 2018
Écrit par :

Il pleut à boire debout, littéralement. Vêtue de mon imperméable jaune qui est muni d’un grand capuchon, j’essuie la table à pique-nique située sous l’auvent de ma roulotte. La pluie tombait à l’horizontal, il y a quelques instants, alors l’auvent n’a pas réussi à complètement protéger mon équipement de camping. Peu importe, je m’occupe gaiement à agiter ma serviette sur la nappe de plastique, la table et les chaises. Rien ne peut nuire à ma bonne humeur, car le camping, ça me colle un sourire au visage tout au long du séjour. Surtout que je suis saisonnière sur le plus beau des terrains dans le meilleur des campings.

Mon terrain est orné de deux arbres majestueux qui jettent de l’ombre exactement à l’endroit et au moment désirés (quand le soleil veut bien être de la partie, évidemment). Et mes voisins, ils se concertent pour que je n’aie jamais de gazon à tondre : de vrais amours! Quant à mon habitation de camping, je n’ai pas vraiment suivi le parcours plutôt traditionnel qui consiste à passer graduellement de la tente à la tente-roulotte et ensuite au VR. Mes débuts à moi se sont faits avec une roulotte de parc de 36 pieds, salle de bain complète et frigo de maison. On est loin du camping sauvage : c’est le grand confort!

Les propriétaires du camping sont tellement accueillants qu’ils connaissent bien évidemment les campeurs saisonniers par leur prénom et savent même le nom de tous mes invités, sans exception. M. le propriétaire dit souvent qu’il sait exactement quand j’arrive dès qu’il entend mon rire communicatif de la piscine – qui est quand même à une distance raisonnable de mon emplacement. C’est qu’au camping, je vis le bonheur total : terrain, roulotte, voisins, ambiance, détente et rigolades.

Tiens, la pluie cesse déjà et les rayons du soleil se faufilent entre les nuages. Il fera beau aujourd’hui! Je me prépare un bon café bien chaud avec une rôtie dont je cède la croûte à mon adorable toutou qui m’accompagne toujours dans mes périples au camping. J’entends les voix encore endormies de mes voisins qui s’activent à préparer le déjeuner. Ce sera, encore une fois, une belle journée! J’attends mes amis qui ne peuvent passer une semaine sans venir me visiter « au chalet ». D’ailleurs, quand j’y réfléchis, je me dis que je n’ai pas trouvé de meilleur endroit qu’ici pour décrocher totalement. Mais c’est ma voisine qui détient la vérité lorsqu’elle me dit chaque semaine : « C’est le paradis ici ».

Les campings de la MRC possèdent chacun un petit plus qui font d’eux des campings exceptionnels. Vous vous y sentirez comme chez vous grâce à l’accueil chaleureux des propriétaires, des gens humains, sympathiques et accueillants. À vous de découvrir lequel deviendra le meilleur camping pour vous!

Camping

Voici quelques particularités à savoir :

Découvrez aussi d’autres endroits où vous pouvez camper : Aux berges du lac castor, Camping Bivouak, Camping du Lac Blais, Camping du Parc, Camping Lac Bellemare, Domaine Camping du Lac Caché, Domaine du Lac St-Pierre, Domaine Lacombe, Le Rond Coin, Station touristique Floribell, Villa familiale des Lacs McLaren & Pratte.

Signé une des filles de Tourisme Maskinongé

Équipe de Tourisme Maskinongé

À propos de Équipe de Tourisme Maskinongé

Tout au long de la saison estivale, l'équipe de Tourisme Maskinongé publiera des articles sur divers sujets sur le Blogue de Maski.quebec.

Tous les articles

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire