Saint-Élie-de-Caxton : rêver les yeux grands ouverts



1 août 2018
Écrit par :

« Tiens ma main bien fort, ma cocotte, on part! » Je sens la petite main de ma nièce s’agripper jalousement à la mienne tandis que la carriole enchantée tirée par un tracteur s’élance dans les rues du village de Saint-Élie-de-Caxton. Tandis que Fred Pellerin, sorti tout droit des haut-parleurs, nous envoûte par ses histoires tel un charmeur avec son serpent, j’entre dans un état de quasi-hypnose et je me sens tomber dans un autre monde, un peu comme la Alice de Lewis Carroll… de l’autre côté du miroir. Je souffle doucement à l’oreille de ma nièce : « Cocotte, je crois que la carriole s’envole! »

Pendant quelques instants, nous survolons le village coloré et nous saluons d’un clin d’œil un lutin qui traverse la rue au pas de course, laissant des traces blanches sur l’asphalte. Oh! Il nous tire la langue, le coquin malpoli! « Mon Dieu, as-tu vu? » Je viens d’apercevoir un arbre gigantesque où poussent de gros bonbons roses! Des paparmanes? Pour vrai? Une dame habillée en longue robe noire passe près de l’arbre et cueille un des bonbons. Elle est poursuivie par un essaim d’abeilles en furie qui veut lui voler sa paparmane. « Sauve-toi, jolie dame!! » Notre carriole poursuit son envolée et se rend jusqu’en haut de la montagne, au Calvaire de Saint-Élie, où nous pouvons souffler un peu et reprendre nos esprits. Notre moyen de transport magique se remet soudainement en marche et nous mène jusque dans un lieu où chevaliers et gentes dames magasinent leurs vêtements et leurs accessoires pour leur prochaine grande soirée : Les Ateliers Nemesis. Nous croisons un preux chevalier vêtu d’une tunique médiévale en velours rouge qui sourit gentiment à ma nièce et qui lui fait la bise sur le dos de la main. J’achète une belle chope à bière, à utiliser lorsque je serai de retour à la vie normale.

Arbre à paparmanesArbre à paparmanes

Ateliers NemesisAteliers Nemesis

Nous décollons à nouveau et nous passons bien près d’accrocher le clocher de l’église (attention!!! #chasse-galerie) avant de nous poser doucement en face du Lutin Marmiton. Nous entrons dans le resto-gîte, car nous avons vu le lutin coquin se glisser dans l’entrepôt. Puis, nous avons une intéressante conversation avec un hibou coloré et sa famille : un dénommé Chevari, je pense…  Juste derrière le gîte, un autre lutin nous invite gentiment à entrer dans la Boutique des Pèlerins où nous découvrons plein de trésors fabriqués par des gnomes et des fées. Pour ma nièce, je prends une belle rose bleue en fer forgé créée par le forgeron Alain Lampron. Vraiment magnifique! Un peu surprises par toute cette aventure, nous décidons de marcher. Au Resto-Bistro Quoi de N’Oeuf, le marchand de glace nous offre une crème glacée aux paparmanes! Les mêmes qui ont poussé dans l’arbre! En haut, la joaillière-mosaïste Judith Picard fabrique des bijoux pour tous les rois et les reines du monde. Dehors, on voit des bonbons se balader à vélo (ou ce sont des vélos qui mangent des bonbons, je n’en suis plus très certaine)… On se dirige finalement vers le magasin général Chez Méo où trois belles princesses tourbillonnent autour de notre table pour nous servir le thé et le café. Ma nièce est aux anges! D’autant plus qu’elle peut s’asseoir sur une véritable chaise de barbier (bonjour les tourniquettes!!).

Le Lutin Marmiton, Saint-Élie-de-CaxtonLe Lutin Marmiton

Boutique des Pèlerins, Saint-Élie-de-CaxtonBoutique des Pèlerins

Chez Méo, Saint-Élie-de-CaxtonChez Méo

La balade tire déjà à sa fin et nous entrons dans un garage bien spécial : le Garage de la Culture. Nous y croisons des miniatures de personnalités connues façonnées des mains du sculpteur Marcel Goudreau (exposition Un Événement en 3D, jusqu’à la fin août 2018). Dans le Sentier botanique, je prends le temps de photographier ma nièce sous mille et un angles : sur un nuage de roses, en train de jaser avec une sirène dans l’étang ou saluant un géant aux pieds en forme de racines qui passait par là. Nous nous amusons bien, mais les gargouillis que fait le ventre de ma nièce me ramènent à la réalité : il faudrait manger un peu. Rendez-vous au Rond Coin où la cuisinière nous prépare un savoureux gridchise au fromage qui s’étire à l’infini. Le meilleur que je n’ai jamais mangé! Le bon pain de la boulangerie du village y est pour quelque chose, c’est sûr! Mon café est servi dans une tasse si particulière et jolie, que je demande d’où elle vient. Un lutin, qui était venu grignoter les miettes de nos gridchises, nous téléporte illico, par un tour de passe-passe magique, directement chez le Potier de Saint-Élie qui s’affaire vaillamment dans son atelier. Les petits pots, tajines, tasses et bols colorés s’entassent sur les étagères et ne peuvent que nous mettre de bonne humeur. Occupé à travailler l’argile sur son tour du potier, il prend le temps de s’arrêter pour nous expliquer ce qu’il fait. Merci, monsieur le Potier!

Le Rond Coin, Saint-Élie-de-CaxtonLe Rond Coin

Plage, Station Touristique Floribell, Saint-Élie-de-CaxtonPlage Floribell

J’avais promis à ma nièce que nous irions nous baigner avant la fin de la journée. Nous passons donc le reste de l’après-midi à nous faire dorer au soleil sur la plage de la Station touristique Floribell. Ma nièce se fait plusieurs nouveaux amis : un canard-licorne, un méné-dauphin et une grenouille-dragon. Je vous le dis! Elle me les a tous présentés! Les orteils bien enfoncés dans le sable chaud, je réfléchis à ma journée, et je me dis que ça ne peut pas être vrai. Pourtant, j’ai bien senti le vent dans mes cheveux quand la carriole décollait, j’ai vu de mes yeux un écriteau où était inscrit : « traverse de lutins » et j’ai réellement serré la main d’un beau chevalier. Le soleil quittant doucement le ciel, nous avons décidé d’installer notre tente au camping Bivouak pour le dodo. C’est une elfe des bois qui nous accueille. Amoureuse de l’environnement, elle nous explique qu’elle pose des gestes concrets dans la gestion du camping afin de protéger la nature. La tête encore remplie de rêves, nous faisons griller quelques guimauves sur le feu de camp avant de sombrer dans les bras de Morphée. Une pluie d’étoiles filantes passe dans le ciel et je songe à la belle journée qui nous attend demain au camping : SUP sur le lac, baignade et épluchette de blés d’Inde. Et qui sait? Nous attraperons peut-être le lutin coquin!

Signé une des filles de Tourisme Maskinongé

P.S. Pour connaître toutes les activités à faire à Saint-Élie-de-Caxton, rendez-vous au Bureau d’accueil touristique de Saint-Élie ou consultez le site Web touristique du village.

Équipe de Tourisme Maskinongé

À propos de Équipe de Tourisme Maskinongé

Tout au long de la saison estivale, l'équipe de Tourisme Maskinongé publiera des articles sur divers sujets sur le Blogue de Maski.quebec.

Tous les articles

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire